Philosophie

Le métier de vigneron est un art

Dans une bouteille, il y a toute une histoire et chaque histoire a un commencement. C’est à la vigne qu’elle débute puis elle se poursuit dans la cave.

La naissance d’un vin est un magnifique équilibre entre :

  • La terre : nous lui devons tout, elle est nourricière, vivante et unique en chaque lieu exprimant le terroir. Notre métier est de travailler en symbiose avec elle. Le vigneron doit connaître sa terre, la comprendre pour pouvoir la cultiver et mettre en lumière les terroirs qui vont ensuite façonner le raisin.
  • Le climat : véritable sang de la terre. La pluie, le soleil, la température sont les révélateurs du millésime. Chaque année est différente, offrant au vin la richesse d’être un produit de découverte inépuisable.
  • La vigne : nous sommes toujours à son écoute, en  lui apportant le plus grand soin et en respectant les équilibres et les énergies.
  • L’homme : à l’image de la musique, il est le chef d’orchestre. Il associe tous les précédents éléments pour produire un vin de qualité. Ce n’est jamais la même partition, année après année à lui de cultiver sa vigne, sa terre, élever son vin pour en exprimer la plus belle des mélodies.

Nous ne sommes que de passage  dans cette histoire familiale et ne devons pas endommager cette incroyable mécanique du vivant.
C’est dans cet esprit que le domaine est conduit en intégralité en l’agriculture biologique. Troisième année de conversion.

Le travail de la terre :

C’est la clef de la finesse des vins. Labours et griffages permettent de diversifier la flore présente et de faire vivre le sol. Et surtout faire plonger les racines de la vigne au plus profond du sol la rendant plus forte et lui permettant de révéler les caractéristiques d’un climat.

Cette flore et cette faune nourrissent la vigne en digérant les composts de fumier de ferme apportés.

Le travail de la vigne :

Etre à l’écoute de sa vigne, c’est observer et travailler chaque cep de façon à ce qu’il se porte le mieux possible pour produire un raisin de qualité.

Tout au long de l’année se succéderont : la taille, le pliage des baguettes, l’épamprage, le palissage…

Il faut aussi l’aider à lutter contre les maladies : nous utilisons le cuivre et le soufre renforcés par des tisanes et décoction de plantes (ortie, prêle, osier, matricaire, pissenlit…). Nous tentons de rétablir les équilibres afin que la vigne soit plus forte par l’intermédiaire de diverses préparations.

Le métier de vigneron est un art, il s’adresse délibérément aux sens. De la culture de la vigne à la dégustation, il nous éveille !

  • IMG_1143
  • IMG_1452
  • hiver (Copier)
  • IMG_0424
  • IMG_0133
  • P1010219
  • P1020226
  • P1030018
FacebookTwitterGoogle+